Rencontres Internationales Jules Verne 2012 – Conférence & Publication

L’événement

Ouvertes à un large public, ces rencontres s’adressent aux professionnels (chercheurs, enseignants, acteurs de la culture scientifique, industriels…) comme aux citoyens. Les Rencontres Jules Verne » réuniront des chercheurs des disciplines scientifiques ou des sciences humaines, mais également des ingénieurs, architectes, journalistes, artistes … Ce sera l’occasion de croiser et de confronter des approches différentes : histoire des idées, histoire littéraire, analyses philosophiques et anthropologiques de l’imaginaire social, psychanalyse de l’utopisme… Et pourquoi ne pas donner également leur place à nos utopies, écologiques, économiques, sociales et politiques ? Sans oublier les « verniens », analysant le projet sociétal de l’auteur des Voyages Extraordinaires. Site officiel

Nos photos de l’événement

Notre conférence

Le 22 novembre 2012, de 16h à 16h30, à l’École Centrale de Nantes, Amphithéâtre A « NEMO ». Sujet :

Conférence « Les interfaces entre le manga et la société japonaise : renforcer l’utopie pour affronter la crise », par Morgan Magnin

Le séisme du Tôhoku de mars 2011 a fortement ébranlé les convictions japonaises, si ce n’est mondiales, en termes de développement urbain et de gestion des risques (naturels, nucléaires, etc.) [Courrier Int., 2012]. Pourtant de nombreux analystes ont, parallèlement, salué la vertu anticipatrice de la science-­fiction japonaise qui, de longue date, mettait en garde ­‐ en mots et en images ‐ contre l’éventualité d’une telle catastrophe. Pour comprendre les liens étroits entretenus au Japon par la fiction et la science, il faut revenir aux origines du genre, de l’influence de Jules Verne [Suvilay, 2007] à l’impact des catastrophes naturelles (tsunami, séismes, …) et technologiques (bombes atomiques de Hiroshima et de Nagasaki) qu’a affronté le pays [Bouissou, 2007]. Si le traumatisme est évidemment présent dans les esprits et se manifeste dans divers titres, les auteurs vont vite proposer une nouvelle voie : la réappropriation de la science par l’utopie [Gomascara, 2002]. Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, la robotique et l’atome font ainsi l’objet d’œuvres fondatrices. Celles-ci influencent immanquablement des générations de jeunes gens qui sont devenus, entre temps, des scientifiques renommés. L’enjeu est de taille pour la société car les obstacles sont non seulement externes, mais aussi internes : le ralentissement de la démographie et le vieillissement de la population impliquent par exemple de trouver rapidement des pistes pour gérer la dépendance. Au cours de cet exposé, nous étudierons ces éléments au travers du prisme de la bande dessinée et de l’animation japonaises. Nous nous focaliserons sur ce qu’elles nous disent de cette société et de ces utopies dont le propos paraît désormais universel.

Publication

Dès le 20 juin 2013, retrouvez l’article complet de Morgan Magnin sur ce sujet dans le livre Rencontres Jules Verne, science, crises et utopies aux éditions Coiffard Libraire Éditeur.

Publicités